Résumé de la conférence de Pascale Dubus et bibliographie

Pascale Dubus

Le retour à l’antique dans la peinture italienne de la Renaissance

Résumé

On connaît le rôle fondamental joué par le retour aux sources classiques dans la culture italienne dès le XIVe siècle dans la littérature, la poésie, et la philosophie. Comment le goût pour l’antique a-t-il contribué au renouvellement des arts « mécaniques », et plus particulièrement de la peinture italienne à la Renaissance ? Afin d’apporter quelques éléments de réponse, trois axes serviront de fil conducteur : la question de la filiation et de la tradition « nationale » en Italie, l’assimilation du peintre moderne aux héros de la peinture antique, et l’utilisation des modèles gréco-romains en peinture. Ces trois axes n’épuisent pas le sujet, mais permettront d’ouvrir la discussion sur les différents usages du modèle antique et l’éclosion de l’art « moderne ».

Sources antiques et modernes

Alberti, Leon Battista, De Pictura  (1435-1436) ; première édition latine, Thomas Gechauf,  De Pictura praestantissima (…), Bâle, Bartholomaeus Westheimer, 1540 ; traduction italienne depuis l’édition latine, Lodovico Domenichi, La pittura, Venezia, Gabriel Giolito de Ferrari, 1547 ; texte latin et traduction française,  De la peinture,  trad. Jean-Louis Schefer,  Paris, Macula, 1993 ; texte latin, traduction française, version italienne, Thomas Golsenne et Bertrand Prévost, La peinture, Paris, Seuil, 2004.

 

Armenini, Giovanni Battista, De’ veri precetti della pittura di M. Gio. Battista Armenini da Faenza libri tre, Ravenna, Francesco Tebaldini, 1586.

 

Pline l’Ancien, Historia naturale di C. Plinio Secondo, tradocta di lingua latina in fiorentina per Christophoro Landino, Venezia,  N. Janson, 1476 ; Historia naturale di C. Plinio Secondo di latino in volgare tradotta per Christophoro Landino, et nuovamente in molti luoghi, dove quella mancava, supplito, et da infiniti errori emendata, et con somma diligenza corretta per Antonio Brucioli, Venezia, Gabriel Giolito Di Ferrarii, 1543 ; traduction française Jean-Michel Croisille, Histoire Naturelle, XXXV, Paris, Les Belles Lettres, 1985.

 

Reinach, Salomon, Milliet, Paul, Reinach, Adolphe, Recueil Millet : textes grecs et latins relatifs à l’histoire de la peinture antique, 1921 ; éd. utilisée, La Peinture ancienne, Paris, Macula, 1985.

 

Vasari, Giorgio, Le vite de più eccelenti pittori scultori  ed  archittetori,  Firenze, Giunti, 1568, 3 vol. ; éd. utilisée Rosanna Bettarini et Paola Barocchi, Vite de’ più eccellenti pittori scultori e architettori, 1550 e 1568, Firenze, S.P.E.S., 1966-1987, 6 volumes ; traduction française sous la direction d’André Chastel, Les Vies des meilleurs peintres, sculpteurs et architectes,  Paris, Berger-Levrault, 1981-1989, 12 vol.

 

Essais

Bober, Phyllis, Rubinstein, Ruth, Woodford, Susan, Renaissance Artists & Antique Sculpture : A Handbook of Sources, Oxford University Press, 1985 ; 2ème édition révisée, London, Harvey Miller Publishers, 2010.

 

Haskell, Francis, Penny Nicholas, Taste and the Antique, London, 1981 ; trad. franç., Pour l’amour de l’antique: la statuaire gréco-romaine et le goût européen, 1500-1900, Paris, Gallimard, 1988.

 

Meltzoff, Stanley, Botticelli, Signorelli and Savonarola. 
« Theologia poetica » and painting from Boccaccio to Poliziano, Firenze, Olschki, 1987.

 

Schlitt, Melinda, « “Anticamente Moderna et Modernamente Antica”: Imitation and the Ideal in 16th-Century Italian Painting », International Journal of the Classical Tradition, Vol. 10, 2004, n°3-4, p. 377-406.

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.