Présentation de Philippe Büttgen (séance du 28 novembre)

Philippe Büttgen est professeur de philosophie des religions à l’Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne, membre de l’Institut des sciences juridiques et philosophiques de la Sorbonne (CNRS/U. Paris 1).

Parmi ses publications sur la Réforme et la confessionnalisation : Sacra doctrina. Zur Begriffsgeschichte der Lehre von Augustinus bis Descartes. L’idée de doctrine de saint Augustin à Descartes, Mainz, Harrassowitz (Wolfenbütteler Forchungen, 123), 2009 (dir., en coll.) ; Religion ou confession. Un bilan franco-allemand (XVIe-XVIIIe siècles), Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme (Colloquium), 2010 (dir., en coll.) ; Luther et la philosophie. Études d’histoire, Paris, Vrin/Éditions de l’EHESS, 2011 ; L’Argument hérésiologique, l’Église ancienne et les Réformes, XVIe-XVIIe siècles, Paris, Beauchesne (Théologie historique, 121), 2012 (dir., en coll.) ; Théologie et philosophie en prédication. De Thomas d’Aquin à Jean Calvin = Revue des sciences philosophiques et théologiques, 98/3, 2014 (dir., coll.).

Sur les problèmes de périodisation évoqués dans l’exposé, on pourra voir « Unsichtbare Grenzen. Noch einmal zum reformatorischen Gewissensbegriff und dessen Deutung als Signatur der Neuzeit », dans Heinrich Neuhaus (dir.), Die Frühe Neuzeit als Epoche, München, Oldenbourg (Historische Zeitschrift, Beiheft 49), 2009, p. 237-250.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.