Présentation de Pascale Dubus (7 février, “Le retour à l’antique dans la peinture italienne de la Renaissance”)

Pascale Dubus est maître de conférences HDR à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne où elle enseigne l’histoire de l’art moderne. Spécialiste de la théorie de l’art et de la peinture italienne de la Renaissance, elle a publié une monographie sur le peintre siennois Domenico Beccafumi (Paris, Adam Biro, traduit en anglais par Vilo International, 1999), un essai sur le genre du portrait, Qu’est-ce qu’un portrait ? (Paris, Vilo, 2006), et un ouvrage sur la figuration de la mort dans la littérature artistique de la Renaissance, L’Art et la mort (Paris, CNRS, 2006). Elle a traduit et édité en version bilingue le Dialogo di pittura de Paolo Pino de 1548 (Paris, Champion, 2011). Elle est coéditrice des Actes du colloque de 2011 sur la Réception des Vite de Giorgio Vasari dans l’Europe des XVIe-XVIIIe siècles (Genève, Droz, 2016), et achève actuellement la rédaction d’un ouvrage sur la peinture de tempête au Cinquecento, à paraître aux éditions Droz.

Prochaine séance, le 7 février

La prochaine séance du cycle « La Renaissance, parlons-en » aura lieu le jeudi 7 février dans la salle de formation de la BIS, de 17h à 19h. Nous aurons le plaisir d’écouter :
 
Pascale Dubus (Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne)
 
 Le retour à l’antique dans la peinture italienne de la Renaissance 

Les auditeurs ne possédant pas de carte de lecteur de la BIS sont priés de s’inscrire àl’avance à l’adresse suivante : Thierry.Amalou[at]univ-paris1.fr

Changement de programme pour la séance du 29 novembre : visite-conférence de l’exposition Luther à la bibliothèque Mazarine

La prochaine séance du cycle « La Renaissance, parlons-en », dédiée à la Réforme et aux commémorations Luther, se tiendra le jeudi 29 novembre. 

Philippe Büttgen ayant un empêchement majeur ce jour-là, un changement de programme a été décidé: le directeur de la bibliothèque Mazarine a très aimablement accepté d’organiser une visite guidée suivie d’une discussion autour de l’exposition « Maudits livres luthériens »: aux origines de la réforme en France », avec la commissaire de l’exposition, Florine Lévecque  

« Maudits livres luthériens » : aux origines de la réforme en France

https://www.bibliotheque-mazarine.fr/fr/evenements/expositions/liste-des-expositions/maudits-livres-lutheriens-aux-origines-de-la-reforme-en-france-exposition

Rendez-vous est donc exceptionnellement donné non à la BIS mais à la bibliothèque Mazarine, à 17h, à l’accueil piéton du 23 quai de Conti

Afin de faciliter les démarches, nous vous serions reconnaissants d’écrire à Thierry.Amalou@univ-paris1.fr pour indiquer votre participation. 

Parution : Erasme, Eloge de la folie, édition bilingue par Jean-Christophe Saladin

Jean-Christophe Saladin, qui interviendra lors de la séance du 21 mars prochain, vient de publier une édition bilingue de l’Eloge de la folie d’Erasme aux éditions des Belles Lettres, dans la collection “Miroir des humanistes”.

Le livre le plus célèbre de la Renaissance n’est plus à présenter : formidable machine de guerre lancée – non sans humour – par Érasme contre les vices de ses contemporains, particulièrement ceux de l’Église romaine et de ses théologiens.

Cependant, cette satire virtuose peut s’avérer absconse tant elle est truffée de termes grecs, d’adages supposés connus, d’allusions à des personnages historiques ou mythologiques et de pastiches d’argumentaires scolastiques fort difficiles à comprendre pour qui n’a pas « le nez très bien mouché » (c’est-à-dire pour les profanes, comme le dit Gérard Listrius dans sa préface).

Pour permettre au lecteur de tirer le meilleur de la plus célèbre des « déclamations », Jean-Christophe Saladin en propose une édition bilingue entièrement renouvelée.

TABLE DES MATIÈRES

LE LIVRE-LABYRINTHE
Les circonstances de la composition
La multiplicité des contenus
L’ivresse de la rhétorique
Une polyphonie à cinq voix
La présente édition .
Notre édition, mode d’emploi
Le livret illustré

MŌRIAS ENKŌMION. ÉLOGE DE LA FOLIE

SUPPLÉMENT comprenant les dessins de Holbein et les remarques de Myconius
RÉFÉRENCES
BIBLIOGRAPHIE

Voir la présentation en ligne : https://www.lesbelleslettres.com/livre/3775-eloge-de-la-folie

Parution : Guillaume Budé, De Asse et partibus eius / L’As et ses fractions, Livres I-III, édité et traduit par Luigi-Alberto SANCHI

Guillaume Budé, De Asse et partibus eius / L’As et ses fractions, Livres I-III

Édité et traduit par Luigi-Alberto SANCHI, Genève, Droz, 2018

Travail d’érudition considéré comme le chef-d’œuvre de Guillaume Budé, le De Asse et partibus eius libri V («Les Cinq Livres de l’As et ses fractions») cache sous ce titre, abrégé en «De Asse», une étude vaste et novatrice sur les données chiffrées dans l’économie de l’Antiquité, surtout au sein du monde romain, républicain, impérial et tardif, mais incluant aussi des sections consacrées à la Grèce classique et hellénistique ou à l’Orient (Egypte, Perse, Palestine biblique). Ecrit en latin, le texte du De Asse occupe l’équivalent d’environ 800 pages en format in-8°. En dépit de la difficulté du sujet, cet ouvrage savant a bénéficié dès le vivant de Budé d’un véritable succès européen dans la République des Lettres, pour plusieurs raisons: l’intérêt très fort à la Renaissance pour les «realia» de l’Antiquité, la présence dans le De Asse de digressions politiques et culturelles vigoureusement réformatrices, un récit qui accompagne de manière vivante le lecteur dans les méandres des recherches, sans en cacher la complexité et les faux-fuyants.
Le statut composite du De Asse a entraîné la nécessité d’un long travail d’identification des citations, mais aussi des recherches sur les sources concrètement utilisées par Budé, qui ne sont pas encore toutes connues mais que Luigi-Alberto Sanchi révèle avec maestria érudite. Le premier tome de cette édition comporte ainsi le texte, les variantes, la traduction française des trois premiers livres de l’ouvrage et de riches index.

Voir https://www.droz.org/france/fr/6639-9782600058773.html

Le cycle “La Renaissance, parlons-en” reprend! Programme 2018-2019

C’est aussi la rentrée pour le cycle de conférences mensuelles “La Renaissance, parlons-en” ! Voici le programme de l’année 2018-2019

Les séances ont lieu le jeudi de 17h à 19h, dans la salle de formation de la Bibliothèque Interuniversitaire de la Sorbonne 

25 octobre : Jean-Marie Le Gall, présentation de Défense et illustration de la Renaissance (Paris, PUF, 2018)

29 novembre : Philippe Büttgen, « Réforme et histoire globale »

20 décembre : Luisa Brunori, « Banques et économie à la Renaissance »

7 février : Pascale Dubus, « Le retour à l’antique dans la peinture italienne de la Renaissance »

21 mars : Jean-Christophe Saladin, « La Folie d’Érasme expliquée par elle-même »

11 avril : Jean-Louis Fournel, « Penser la politique dans la guerre à Florence »

23 mai : Catherine Kikuchi, « Papetiers, imprimeurs et libraires : les réseaux de la production du livre en Italie »

Les auditeurs ne possédant pas de carte de lecteur de la BIS sont priés de s’inscrire àl’avance à l’adresse suivante : Thierry.Amalou[at]univ-paris1.fr

Pour tout renseignement, contacter : cl.revest[a]gmail.com

 

Programme de : “Pierre de la Ramée. États des lieux et perspectives de recherche”, 5-6 juillet 2018

Colloque organisé par Dominique Couzinet, Rafael Ramis Barcelo, et Luigi-Alberto Sanchi (IHD), le 5-6 juillet 2018

Salle de formation de la Bibliothèque Interuniversitaire de la Sorbonne et Salle des Conseils (IHD, Paris-II)

Pierre de La Ramée, dit Ramus (1515-1572), fut le théoricien et le promoteur d’un nouvel organon, alternatif à la logique scolastique, pièce maîtresse d’une réforme de l’université de Paris qui devait s’étendre à l’ensemble des disciplines universitaires ; il fut aussi un acteur de la politique de la Réforme en France. Sa signification historique est liée, au-delà de ses propres ouvrages, à sa destinée posthume dans le ramisme, qui s’est rapidement répandu dans l’Europe réformée et en Nouvelle Angleterre, où il a joué un rôle majeur dans la formation des esprits jusqu’au XVIIe siècle, avec l’affirmation d’un encyclopédisme fondé sur l’unité de la méthode et une dialectique à caractère mathématique dans ses dernières formulations. La complexité du phénomène ramiste et la difficulté à le circonscrire, tout particulièrement dans le cas du ramisme juridique ; la possibilité d’approfondir l’étude de l’œuvre de Ramus à la lumière de nouvelles méthodologies et de sources non exploitées jusqu’à présent, font de l’œuvre de Ramus comme du ramisme des objets de réflexion à la fois épistémologiques et historiques d’une grande actualité.

Le colloque a pour but d’esquisser l’état des études sur Ramus, presque vingt ans après le dernier bilan historiographique dressé en 2000 par le grand spécialiste de Ramus et de Nicolas de Nancel que fut Peter Sharratt, disparu en 2014, à qui nous rendrons hommage. La première journée, consacrée à « Ramus philosophe, humaniste, réformateur des arts et des sciences », fait le point sur quelques aspects de l’œuvre multiple de Ramus et de sa postérité dans le ramisme. La seconde journée est centrée sur un aspect qui a pris une grande importance dans la recherche récente. Intitulée : « L’humanisme juridique : Ramus et les juristes de son temps », elle vise à repenser la relation de Ramus avec quelques-uns des juristes humanistes les plus éminents du XVIe siècle (Doneau, Bodin, Althusius) et à stimuler le débat sur les sources de l’humanisme juridique (Cicéron, Quintilien) et ses méthodes (Agricola, Ramus).

Le colloque s’accompagne d’une exposition consacrée aux ouvrages de Ramus conservés à la Bibliothèque Interuniversitaire de la Sorbonne, en collaboration avec le Département des manuscrits et des livres anciens, ainsi que d’une visite du fonds ancien de la Bibliothèque Cuzin, Bibliothèque de philosophie (UFR 10), de Paris 1 – Panthéon-Sorbonne, où sont conservés plusieurs ouvrages de Ramus.

Programme

Jeudi 5 Juillet 2018

(Bibliothèque Interuniversitaire de la Sorbonne)

9h00 : Accueil des participants

9h15 Ouverture du colloque

Dominique Rousseau, Directeur de l’ISJPS, Paris 1

Ramus philosophe, humaniste, réformateur des arts et des sciences

Matinée

Présidence : Emmanuel Picavet, Directeur de PhiCo, ISJPS, Paris 1

9h30 : Ramus : État des lieux depuis 2004
Dominique Couzinet, Paris 1-ISJPS

10h15 : L’attaque de Pierre de la Ramée contre la rhétorique classique : les Brutinae Quaestiones in Oratorem Ciceronis, 1547, et les Rhetoricae Distinctiones (in Quintilianum), 1549
Marc Van der Poel, Radboud University

11h00 : Discussion – Pause-café

11h30 : Les mathématiques selon Pierre de La Ramée : le rôle d’Euclide et la place des Eléments
François Loget, Université de Limoges – CESR

12h15 : Discussion

Pause déjeuner

Après-midi

Présidence : Denis Kambouchner, Paris 1-ISJPS

15h00 : « Unfinished Business » : les projets de Ramus au sujet de l’Éthique et de la Politique d’Aristote
Kees Meerhoff, University of Amsterdam

15h45 : Ramus, Le Roy et l’illustration du français savant dans les années 1550
Antoine Vuilleumier, Université de Neuchâtel

16h30 : Discussion – Pause-café

17h00 : Dialectique ramiste et conscience puritaine : le cas de William Ames (1576-1633)
Laura Adrián Lara, UCM

17h45 : Discussion

18h00 : Hommage à Peter Sharratt
Kees Meerhoff, University of Amsterdam
Dominique Couzinet, Paris 1-ISJPS

Vendredi 6 Juillet 2018

(Salle des Conseils, Université Paris II)

L’humanisme juridique : Ramus et les juristes de son temps

9h00 : Ouverture de la matinée
Olivier Descamps, directeur de l’IHD, Paris 2

Présidence : Olivier Descamps, IHD Paris 2

9h30 : L’influence de Ramus sur les jurisconsultes humanistes français du courant systématiste
Xavier Prévost, Université de Bordeaux – IRM-CAHD

10h15 : Bodin et Ramus : un débat
Diego Quaglioni, Università degli studi di Trento

11h00 : Réponse de Shingo Akimoto, Paris 1-ISJPS

11h15 : Discussion – Pause-café

Présidence : Luigi-Alberto Sanchi, IHD-CNRS

11h30 : L’application par Althusius de la méthode ramiste à la politique : approfondissements et subversions
Gaëlle Demelemestre, IHRIM, Umr 5317 Cnrs/ENS Lyon

12h15 : La réception de la dialectique de Rudolph Agricola chez les juristes (1500-1650)
Rafael Ramis Barceló, Universitat de les Illes Balears-Instituto de Estudios Hispánicos en la Modernidad

13h00 : Conclusions

15h00 : Visite de l’exposition à la Bibliothèque Interuniversitaire de la Sorbonne (ouvrages de Ramus conservés à la BIS, fonds Sorbonne et fonds Victor Cousin)
Luc Courtaux, BIS, Dominique Couzinet, Paris 1-ISJPS

16h00 : Visite du fonds ancien de la Bibliothèque Cuzin de l’Ufr de philosophie de Paris 1 – Panthéon-Sorbonne
Aurélia Tréguier, Paris 1-Bibliothèque Cuzin
Dominique Couzinet, Paris 1-ISJPS

En raison des mesures de sécurité, les personnes ne possédant pas de carte professionnelle ou de carte de la BIS leur permettant d’accéder à la Sorbonne sont priées de s’inscrire à l’adresse suivante : philo-recherche@univ-paris1.fr

Information : Dominique Couzinet : marie-dominique.couzinet@univ-paris1.fr
Rafael Ramis Barceló : rafaelramisbarcelo@yahoo.es
Luigi-Alberto Sanchi : luigialberto.sanchi@gmail.coms

Pour télécharger le flyer : http://www.ihd.cnrs.fr/IMG/pdf/flyerramus.pdf