Présentation de : Michela Malpangotto

SYRTE, Observatoire de Paris, PSL Research University, CNRS, Sorbonne Universités

Mathématicienne de formation, Michela Malpangotto est actuellement chercheur au CNRS, habilitée à diriger des recherches. Elle est responsable du pôle d’histoire de l’astronomie du SYRTE à l’Observatoire de Paris, membre de l’Executive Committee of the International Commission on the History of Mathematics et membre correspondant de l’Académie Internationale d’Histoire des Sciences.

Ses recherches portent sur les commencements de la révolution scientifique, entre astronomie, mathématiques et humanisme aux siècles XVe-XVIIe. En 2016-2017 elle a été professeur invité sur un Fellowship de la Fondation Onassis à la FNRS d’Athènes. Ce séjour a donné vie au projet international Fécondité des échanges culturels. L’exemple de Bessarion qu’elle pilote avec Efthymios Nicolaïdis (Athènes).

Parmi ses publications récentes : Regiomontano e il rinnovamento del sapere matematico e astronomico nel Quattrocento (2008) ; « The original motivation for Copernicus’s research : Albert of Brudzewo’s Commentariolum super Theoricas novas Georgii Purbachii » in Archive for the History of Exact Sciences, 70/4, 361-411 ; Les Theoricae novae de Georg Peurbach: un ouvrage et sa diffusion (1454-1653) à paraître en 2018.

CV et liste des publications à l’adresse : https://syrte.obspm.fr/spip/science/histoire/membres-de-l-equipe/article/michela-malpangotto

Cycle de conférences « La Renaissance, parlons-en » : programme 2017-2018

Les conférences ont lieu un jeudi par mois de 17h à 19h, dans la salle de formation de la Bibliothèque Interuniversitaire de la Sorbonne. Les auditeurs ne possédant pas de carte de lecteur de la BIS sont priés de s’inscrire au moins 48h à l’avance à l’adresse suivante : Thierry.Amalou@univ-paris1.fr

19 octobre 2017 :   Luigi-Alberto Sanchi, La Renaissance du grec et ses conséquences

16 novembre 2017 :    Gilles Couffignal, La Renaissance des langues

14 décembre 2017 :  Michela Malpangotto, Peut-on parler d’un « Humanisme arabo-latin » ? Le cas de l’astronomie

18 janvier 2018 :   Clémence Revest, Les lieux de mémoire de l’Humanisme

8 février 2018 : Adeline Lionetto et Nahéma Khattabi, Les fêtes de Fontainebleau (1564) : musique et poésie au temps des Valois

22 mars 2018 : Gaëlle Demelemestre : Philosophie et droit chez les humanistes

19 avril 2018 :  Luisa Brunori, Banques et finances à la Renaissance

17 mai 2018 :  Pascale Dubus, Le retour à l’antique dans la peinture italienne de la Renaissance

Programme du séminaire de traduction/commentaire des latins humanistes

Séances du séminaire de traduction/commentaire des latins médiévaux dirigé par Benoît Grévin, consacrées aux modèles rhétoriques humanistes et coordonnées par Clémence Revest.

Les séances ont lieu le vendredi de 14H00 à 16H00, à la Sorbonne, en salle Perroy (galerie Dumas, escalier R, troisième étage).

Thème : Humanisme et papauté (2017-2018)

  1. 13 octobre : Introduction : Biondo Flavio, Préface de la Rome restaurée, adressée à Eugène IV (1446)
  2. 27 octobre : Poggio Bracciolini, Oraison funèbre pour le cardinal Francesco Zabarella (1417)
  3. 15 décembre : Innocent VII (Leonardo Bruni), Bulle « Ad exaltationem Romanae Urbis » pour la refondation de l’université de Rome (1406) + Martin V (Cencio dei Rustici), Lettre attribuant la citoyenneté romaine à Antonio Loschi (1422)
  4. 19 janvier : Lapo da Castiglionchio, Dialogue « De curie commodis » (1438)
  5. 9 février : Pie II, Lettre au sultan Mehmet II (1461)
  6. 30 mars : Leon Battista Alberti, Préface du De cifris (1466), premier traité moderne de cryptographie
  7. 6 avril : Léon X, Bulle « Exsurge Domine » condamnant les erreurs de Martin Luther (1520)

Programme du séminaire « Faire de l’Histoire de la Philosophie de la Renaissance »

Séminaire de recherche
Philosophie de la Renaissance
Centre d’Histoire des Systèmes de Pensée Moderne (Chspm-Ea 1451)
coordonné par Dominique Couzinet

 

Alors même que les études sur la Renaissance sont très vivantes si l’on considère l’ensemble de leurs manifestations, faire de l’histoire de la philosophie de la Renaissance ne va pas de soi, pour des raisons multiples dont la désaffection actuelle pour l’histoire de la philosophie en général et les décalages entre les cadres institutionnels des différents pays ne sont que les plus visibles. Le principe du séminaire est de chercher à préciser ce qui fait la spécificité des philosophies et des pratiques philosophiques à la Renaissance, en adoptant une approche historique, sans exclure la question institutionnelle. Dans cette troisième année de séminaire, nous poursuivrons le questionnement sur la conception de la philosophie qui était celle des auteurs de la Renaissance, en nous penchant plus particulièrement sur deux domaines : la magie naturelle et la dialectique. Nous accorderons une place accrue à l’actualité de la recherche, avec deux séances bibliographiques.

Le séminaire a pour but de rassembler de jeunes chercheurs et des chercheurs confirmés autour d’une réflexion sur la pratique de l’histoire de la philosophie de la Renaissance aujourd’hui, ses conditions, ses objets et les instruments de sa mise en œuvre. Il est ouvert à tous.

18 novembre 2017 – 15h>17h – Salle Cavaillès : séance bibliographique

Marion Lieutaud (Centre Pierre Abélard, Paris iv) :

Tristan Vigliano, Parler aux Musulmans. Quatre intellectuels face à l’Islam à l’orée de la Renaissance (Jean Germain, Pio II, Nicolas de Cues, Jean de Ségovie), Genève, Droz, 2017.

Anne-Hélène Klinger-Dollé, Le De sensu de Charles de Bovelles (1511). Conception philosophique des sens et figuration de la pensée, suivi du texte latin du De sensu traduit et annoté, Genève, Droz, 2016.

Dominique Couzinet (Paris 1-Chspm) :

Rafael Ramis Barceló, Petrus Ramus y el Derecho, Madrid, Editorial Dykinson, 2016. Disponible en ligne.

Ian Maclean, Interprétation et signification à la Renaissance. Le cas du droit (1992) trad. Valérie Hayaert, Genève, Droz (Titre courant 60), 2016.

Jean-Marc Mandosio (Ephe-Psl) :

Jean Pic de la Mirandole, Les 900 conclusions, éd. critique, trad. fr. et notes par Delphine Viellard, bibliographiee par Nicolas Roudet, précédé de La condamnation de Pic de la Mirandole par Louis Valcke, Paris, Les Belles Lettres, 2017.

16 décembre 2017 – 15h>17h – Salle cavaillès

David Lines (University of Warwick) :

« Some Definitions of Philosophy in Fifteenth-Century Italian Humanism : Donato Acciaiuoli, Pico della Mirandola and Ermolao Barbaro ».

Répondant : Jean-Marc Mandosio (Ephe-Psl)

27 janvier 2018 – 15h>17h – Salle Cavaillès :

Donato Verardi (Université Paris Est – Université de Pise) :

« Entre Science et Magie. Giovan Battista Della Porta et les secrets de la Nature à la Renaissance ».

Répondant : Alfredo Perifano (Université de Franche-Comté – Ista)

17 février 2018 – 15h>17h – Salle Cavaillès

Giulio Gisondi (Istituto Italiano per gli studi storici) : « Entre magie et théologie : Giordano Bruno et la notion de vinculum ».

Répondante : Cecilia Casale (Paris 1)

31 mars 2018 – 15h>18h – Salle Cavaillès : Autour de Ficin
Sylvain Matton (Cnrs-Centre Jean Pépin) :
« Ficin et le De radiis d’al-Kindi ».
Jean-Marc Mandosio :
« Un utilisateur précoce du De triplici vita : Jacques Lefèvre d’Étaples (De magia naturali, ca. 1492-1496) ».

14 avril 2018 – 15h>17h – Salle Cavaillès

Marta Spranzi (Université de Versailles-St Quentin-en-Yvelines) :

« Rudolph Agricola et Agostino Nifo : deux interprétations de la dialectique d’Aristote à la Renaissance ».

Répondante : Dominique Couzinet (Paris 1-Isjps)

26 mai 2018 – 15h>17h – Salle Cavaillès : séance bibliographique

Shingo Akimoto (Paris 1-Chspm), Marine Bohar (Paris 1-E.D.D.S. ED 565), Dominique Couzinet (Paris 1-Isjps) :

Howell A. Lloyd, Jean Bodin ‘This Pre-eminent Man of France’. An intellectual Biography, Oxford University Press, 2017.

Anna Di Bello, Stato e sovranità nel De Republica libri sex di Jean Bodin, Napoli, Liguori, 2014.

Saverio Ansaldi (Université de Reims-Cirlep) :

Donato Verardi, Logica e magia. Giovan Battista Della Porta e i segreti della natura, Agorà & Co., 2017.

Donato Verardi (Université Paris Est – Université de Pise) :

Saverio Ansaldi, Les liens de la métamorphose. Philosophie et Magie à la Renaissance, Paris, Kimé, 2017 ; Fureurs et Mélancolie. Philosophie, théologie et poésie à la Renaissance, ENS éditions, 2017.

9 juin 2018 – 15h>17h – Salle Cavaillès

Bilan et perspectives.

* En raison des mesures de sécurité, prière de s’inscrire à l’adresse : philo-recherche@univ-paris1.fr

 

Conférence de L.-A. Sanchi, « La Renaissance des études grecques » (19/10/2017) : Exemplier

Pistes bibliographiques

L. D. Reynolds, N. G. Wilson, D’Homère à Érasme. La transmission des classiques grecs et latins [Scribes and Scholars. A Guide to the transmission of Greek and Latin literature, 1968], Paris, CNRS, 1984.

G. Cappelli, L’Umanesimo italiano da Petrarca a Valla [El Humanismo italiano. Un capitulo de la cultura europea entre Petrarca y Valla, 2007], Rome, Carocci, 2010.

P. Boulhol, « Grec langaige n’est pas doulz au François. » Étude et enseignement du grec dans la France ancienne,Aix, Presses universitaires de Provence, 2014.

G. Gadoffre, La Révolution culturelle dans la France des Humanistes : Guillaume Budé et François Ier, Genève, Droz, 1997.

J.-C. Saladin, La Bataille du grec à la Renaissance, Paris, Les Belles Lettres, 2000 [voir aussi les c.-r.].

Décennies         Personnages et événements

1340

1342 – François Pétrarque (1304-1374), père de l’Humanisme, reçoit des cours de grec par Barlaam le Calabrais (1290-1348), maître également de Boccace

………………………

1390

1397 – Chaire de grec à Florence, à l’invitation de Coluccio Salutati (1332-1406) : Manuel Chrysoloras (c. 1355-1415), auteur de la grammaire grecque Erotémata

1400

1406 – Chaire de grec à Rome, instituée par la bulle Ad exaltationem du pape Innocent VII (de 1404 à 1406), rédigée par Leonardo Bruni (c. 1370/75-1444)

1410

1411 – Guérin de Vérone (1374-1460) traduit le traité De liberis educandis de Plutarque, manifeste de l’éducation humaniste avec le Discours aux jeunes gens de Basile de Césarée

1415 – Apologia de rerum Græcarum disciplina et de eorum interpretatione, défense et illustration des études grecques par Francesco Barbaro (1390-1454)

1420

1423 – importation en Italie, de Constantinople, de 238 mss grecs par Giovanni Aurispa (1376-1459), maître de Laurent Valla (c. 1407-1457)

1430

1437/1440 – deuxième trad. latine (après celle de son père Uberto et de Chrysoloras) de la République de Platon, par Pier Candido Decembrio (1399-1477)

1438/1439 – Concile de Ferrare-Florence, délégation byzantine de 700 membres de l’élite politique et intellectuelle, parmi lesquels Georges Gémiste Pléthon (c. 1355/60-1452)

1440

[c. 1448-1450 – débuts de l’imprimerie à caractères mobiles]

1450

1450 – dédicace au pape Nicolas V (de 1447 à 1455) de la Collatio Novi Testamenti de Valla, remarques critiques à la Vulgate de Jérôme d’après le texte grec du NT

1459 – In calumniatorem Platonis, polémique du cardinal Basile Bessarion (c.1400-1472) contre Georges de Trébisonde (1395-1472/73)

1460

1468 – Bessarion lègue à la République de Venise sa collection de 746 mss ; avec d’autres 313 ajoutés à sa mort, c’est le premier fonds grec de la Bibliothèque Marcienne

1470

1471 – premier livre grec imprimé : Chrysoloras, Erotemata, Venise (Adam von Ambergau)

1474 – Theologia Platonica en 18 livres, par Marsile Ficin (1433-1499), dédicacée à Laurent de Médicis (1449-1492)

1478 – première édition du Lexicon Græco-Latinum, élaboration de glossaires manuscrits antérieurs, par Giovanni Crastone (c. 1420-c. 1498/99)

1480

1488 – édition princeps d’Homère par Démétrios Chalcondyle (1423-1511), à Florence

Présentation de : Luigi-Alberto Sanchi (CNRS-Institut d’histoire du droit)

Luigi-Alberto Sanchi

Chargé de recherche au CNRS depuis 2007, habilité à diriger des recherches en 2016, Luigi-Alberto Sanchi est diplômé de Lettres classiques à l’Université de Bologne (éq. maîtrise, 1994), agrégé de grammaire (1998) et docteur en Sciences historiques à la Scuola Superiore di studi storici (2004, en cotutelle avec l’École Pratique des Hautes Études, IVe section). En poste depuis 2013 à l’Institut d’histoire du droit, unité rattachée à l’Université Paris Panthéon-Assas, il y organise avec Xavier Prévost le séminaire de recherche sur « L’Humanisme juridique » qui sera inauguré en janvier 2018. Il est par ailleurs membre du comité de rédaction de la Revue d’histoire des textes (Institut de recherche et d’histoire des textes et Éditions Brepols) dont il a été secrétaire de rédaction, et du réseau international Humanistic Greek, et vice-président de l’association Le Latin dans les littératures européennes, « ALLE ».

Ses recherches se concentrent sur les milieux savants parisiens au début du XVIe siècle, et en particulier sur les hellénistes, notamment  Guillaume Budé, à qui ont été consacrés plusieurs ouvrages : l’étude Les Commentaires de la langue grecque de Guillaume Budé (Droz, 2006), l’édition critique du Summaire et Epitome du livre de Asse en collaboration avec Marie-Madeleine de La Garanderie (Les Belles Lettres, 2008), celle du De Asse et partibus eius libri V (t. I, Droz, parution prévue en 2018), outre des articles et chapitres d’ouvrages en italien, français et anglais, et à la participation aux recherches dirigées par Jean-François Maillard pour les ouvrages La France des Humanistes. Hellénistes I (Brepols, 1999) et Hellénistes II (ibid., 2010). En 2015, il a organisé avec Olivier Millet, pour le Centre L.-V. Saulnier, le colloque international « Le Carrefour culturel parisien au tournant de 1500 » (actes publiés chez les PUPS en 2016). Un prochain colloque international, consacré à Guillaume Budé et organisé avec Christine Bénévent, Romain Ménini et Claude La Charité, est prévu pour les 3-5 mai 2018.

Programme des conférences pour l’année 2017-2018

Les conférences ont lieu un jeudi par mois de 17h à 19h, dans la salle de formation de la Bibliothèque Interuniversitaire de la Sorbonne

19 octobre 2017 :   Luigi-Alberto Sanchi, La Renaissance du grec et ses conséquences

16 novembre 2017 :    Gilles Couffignal, La Renaissance des langues

14 décembre 2017 :  Michela Malpangotto, Peut-on parler d’un « Humanisme arabo-latin » ? Le cas de l’astronomie

18 janvier 2018 :   Clémence Revest, Les lieux de mémoire de l’Humanisme

8 février 2018 : Adeline Lionetto et Nahéma Khattabi, Les fêtes de Fontainebleau (1564) : musique et poésie au temps des Valois

22 mars 2018 : Gaëlle Demelemestre : Philosophie et droit chez les humanistes

19 avril 2018 :  Luisa Brunori, Banques et finances à la Renaissance

17 mai 2018 :  Pascale Dubus, Le retour à l’antique dans la peinture italienne de la Renaissance

La Renaissance, parlons-en

Ce carnet de recherche est conçu pour accompagner, développer et mettre en lumière un cycle de conférences intitulé « La Renaissance, parlons-en » créé en 2017, qui réunit chaque mois des chercheurs et des étudiants en histoire, littérature, philosophie, histoire de l’art, droit ou musicologie à la bibliothèque Interuniversitaire de la Sorbonne. Ce cycle de conférences se propose d’être un espace de dialogue et de décloisonnement entre les disciplines et les institutions académiques autour d’un objet commun : le terme de « Renaissance », ses définitions et ses usages.